Le cancer du sein

Qu'est-ce que le cancer du sein ?

Un cancer du sein est une tumeur maligne (Amas de cellules cancéreuses) qui se développe au niveau du sein. Il existe différents types de cancer du sein selon les cellules à partir desquelles ils se développent.

Les cancers du sein les plus fréquents (95 %) sont des adénocarcinomes (Type de cancer qui se développe à partir des cellules d’une glande (sein, thyroïde, prostate, etc.), de son revêtement (ovaire) ou d'une muqueuse (estomac, côlon…)., qui se développent à partir des cellules épithéliales de la glande mammaire. On distingue les cancers in situ et les cancers infiltrants (qui se rapporte à un cancer dont les cellules ont envahi les tissus voisins de la tumeur.) Il existe d'autres types rares de cancer du sein.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Il représente plus du tiers de l'ensemble des nouveaux cas de cancer chez la femme.

Les symptômes du cancer du sein :

Une boule dans un sein
Une boule ou une masse dans un sein est le signe d’un cancer du sein le plus couramment observé. Cette masse, en général non douloureuse, est le plus souvent de consistance dure et présente des contours irréguliers. Elle apparaît par ailleurs comme « fixée » dans le sein.

Des ganglions durs au niveau de l’aisselle (sous le bras)
• Une ou plusieurs masse(s) dures à l'aisselle signifient parfois qu’un cancer du sein s’est propagé aux ganglions axillaires. Les ganglions restent toutefois indolores.

Des modifications de la peau du sein et du mamelon
• Une modification de la peau : rétraction,  rougeur, œdème ou aspect de peau d’orange ;
• Une modification du mamelon ou de l’aréole (zone qui entoure le mamelon) : rétraction, changement de coloration, suintement ou écoulement ;
• des changements de forme de vos seins.

Un changement de la taille ou de la forme du sein
• Une rougeur, un œdème et une chaleur importante au niveau du sein peuvent être le signe d'un cancer du sein inflammatoire.

Les autres symptômes
Si le cancer n’est pas diagnostiqué dès l’apparition des premiers symptômes, la tumeur peut grossir et se propager vers d'autres parties du corps, entraînant ainsi d’autres symptômes dits plus tardifs, tels que :
• des douleurs osseuses ;
• des nausées, une perte d'appétit, une perte de poids et une jaunisse ;
• un essoufflement, une toux et une accumulation de liquide autour des poumons (épanchement pleural) ;
• des maux de tête, une vision double et une faiblesse musculaire.

Les traitements du cancer du sein :

Lorsqu'une anomalie est découverte lors d'un examen de dépistage ou qu'une personne présente des symptômes, plusieurs examens doivent être réalisés. C'est l'examen anatomopathologique des tissus prélevés au niveau de l'anomalie qui établit le diagnostic de cancer du sein. Ce prélèvement au niveau de l'anomalie est le plus souvent réalisé par micro ou macrobiopsies à travers la peau.

Différents types de traitements peuvent être utilisés pour traiter un cancer du sein : la chirurgie, la radiothérapie, l'hormonothérapie, la chimiothérapie et les thérapies ciblées.

Il arrive parfois qu'un seul type de traitement soit nécessaire. Dans d'autres cas, une association de traitements est utile pour mieux maîtriser la maladie. On peut ainsi, par exemple, réaliser une chirurgie et compléter ensuite le traitement uniquement par une chimiothérapie, ou uniquement par une radiothérapie.

Plusieurs thérapies ciblées sont aujourd'hui utilisées pour lutter contre le cancer du sein. Ces thérapies bloquent des mécanismes spécifiques des cellules cancéreuses.

Le choix des traitements est personnalisé et adapté à votre situation. Plusieurs médecins de spécialités différentes se réunissent en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) pour discuter des meilleures solutions de traitements possibles dans votre cas. Ils se fondent, pour cela, sur des recommandations de bonnes pratiques.

Dans tous les cas, la prise en charge thérapeutique est définie en accord avec vous sur la base de l'avis rendu en réunion de concertation pluridisciplinaire.

L'équipe qui vous prend en charge comprend des professionnels de différentes spécialités : gynécoloque, oncologue médical, chirurgien, oncologue radiothérapeute, pathologiste, psychiatre et psychologue, spécialiste de la douleur, infirmier, kinésithérapeute, aide-soignant, diététicien, assistant social... Ces professionnels travaillent en collaboration au sein de l'établissement de santé dans lequel vous recevez vos traitements et en lien avec votre médecin traitant.

Les traitements peuvent engendrer des effets secondaires qui font également l'objet d'une prise en charge médicale. Des conseils pratiques peuvent aussi vous aider à les atténuer.

La prise en charge du cancer est globale et comprend tous les soins et soutiens dont vous pourriez avoir besoin dès le diagnostic, pendant et après les traitements : soutien psychologique, accompagnement social, prise en charge de la douleur, etc.

OCTOBRE ROSE :
Pour l’égalité des femmes face au dépistage organisé du cancer du sein
150730_ligue_cancer_octobre_rose.jpg

 Pour chaque édition d’Octobre rose, la Ligue contre le cancer ira à la rencontre des femmes, notamment les plus vulnérables, pour les inciter à suivre le programme de dépistage organisé.

La Ligue appelle tous les citoyens à prendre la parole pour améliorer le programme de dépistage

Afin d’améliorer le dépistage du cancer du sein, de lever les freins, de répondre aux controverses et d’accroître la participation, la Ligue appelle tous les citoyens et les professionnels à contribuer, de façon individuelle ou collective, à la concertation citoyenne sur www.concertation-depistage.fr. Témoignages, suggestions, remarques… toutes les contributions seront utiles pour définir la politique de dépistage de demain, une politique sans freins, sans tabous et soutenue par toutes et tous.

La Ligue contre le cancer va à la rencontre des femmes les plus vulnérables

Si les Comités départementaux de la Ligue contre le cancer proposent toute l’année des services d’aide et de soutien auprès des femmes, ils organiseront durant Octobre rose de nombreux événements (ateliers, débats, animations, stands, pauses café) partout en France pour sensibiliser les femmes au dépistage organisé, en particulier les populations les plus vulnérables.

Contact Dr Zacharia
Contact
Youtude