Chaque année, 500 enfants et adolescents meurent encore du cancer en France et 6 000 en Europe. Malgré les progrès de la recherche, le cancer reste la première cause de décès par maladie chez les enfants de plus d'un an. Extension du mouvement Gold in September né aux Etats-Unis en 2012, Septembre en Or vise à mettre en lumière la lutte contre les cancers de l'enfant : ses besoins, ses espoirs, ses histoires, ses acteurs.

A l’occasion de Septembre en Or, mois de lutte contre les cancers des enfants, adolescents et jeunes adultes, la Ligue rappelle l’importance de la recherche pour mieux comprendre et combattre les cancers pédiatriques. Malgré les avancées récentes qui ont permis d’atteindre un taux global de survie à 5 ans de 83% chez les jeunes malades, il reste encore beaucoup à faire. Par exemple, certaines séquelles engendrées par les traitements restent extrêmement lourdes.

Les cancers pédiatriques sont des maladies rares et hétérogènes : ils regroupent plus de 60 types de cancers différents et représentant 1 à 2% des cancers diagnostiqués. Chaque année, en France, près de 2 500 nouveaux cas de cancers sont recensés chez les enfants, adolescents et jeunes adultes. A l’origine de 500 décès par an, le cancer reste la première cause de décès par maladie chez les moins de 20 ans. À ceux-ci s'ajoutent 1 000 cas chez les jeunes adultes de 20 à 25 ans.

La Ligue, depuis toujours engagée sur ces sujets, est mobilisée contre les cancers des Adolescents et Jeunes Adultes depuis 2004. Elle est le 1er et seul financeur de la recherche contre les cancers pédiatriques ayant un programme de financement spécifique, récurrent, avec une enveloppe budgétaire dédiée. Elle rappelle l’enjeu crucial de la recherche en oncopédiatrie et salue le travail des chercheurs engagés à ses côtés.

En 2020, la Ligue contre le cancer a soutenu 43 projets de recherche concernant les cancers de l’enfant, de l’adolescent et du jeune adulte, pour un montant de 3,46 millions d’euros.

Septembre en OR